• Christophe

Revue de presse énergies renouvelables - semaine 41 / 2019

Pour ouvrir ce billet hebdomadaire, parlons concret !

Ne vous est il jamais arrivé de regretter l'époque ou l'usage des consignes faisait partie de nos habitudes ? Saviez vous par exemple que les restaurants, les bars, les débits de boissons en général se retrouvent à emmener les bouteilles vides à la déchetterie du quartier ? Nous avons découvert cette semaine la start-up RECONCIL, dont l'idée est pragmatique ( eh oui, le pragmatisme, cette vertu qui caractérise les entrepreneurs qui ont les pieds sur terre...) Après avoir pris en compte le marché (énorme) de la restauration à emporter et son impact colossal sur l'environnement avec ses emballages souvent jetables et à usage unique, RECONCIL propose aux restaurateurs et à leurs clients une solution de contenant réutilisable. En pratique, pour 2 € à l'entrée, le client bénéficie d'une "boite" consignée dans laquelle lui est servie son repas à emporter. Il lui suffit de la rapporter à sa prochaine commande. Celle-ci sera nettoyée puis réutilisée. Un bel exemple d'économie circulaire.

Nous souhaitons le meilleur à RECONCIL et à son fondateur et en profitons pour saluer l'importance en France des incubateurs à start-up dont RECONCIL est issue.


Veille technologique : Un article a retenu notre attention, publié sur le portail Révolution Énergétique . On y évoque une technologie de gazéification des déchets organiques liquides soutenue notamment par GRT GAZ. Nous le savons, l'industrie du Biogaz est en plein effervescence et se pose comme une solution concrète d'approvisionnement en énergie verte et renouvelable. Nous le savons également, l'industrie de la méthanisation ( souvent appelée bio-méthanisation à raison ) a besoin de se structurer, de faire baisser ses coûts de production et de répondre aux enjeux environnementaux de ses déchets, à savoir les digestats. Une valorisation énergétique de ces digestats comme une étape supplémentaire avant épandage et/ou valorisation pourrait-elle être une solution ? A découvrir en lisant cet article, la gazéification des digestats pourrait-elle être une partie de la solution ?


Veille réglementaire :

Et pour terminer la semaine : à votre avis, quel est l'avenir des véhicules thermiques à combustion interne ? Un article de plus sur le sujet, avec la proposition du Danemark de les interdire pour (dès) 2030 à découvrir ici.


Le Danemark propose d'interdire les véhicules thermiques à compter de 2030

Sujet ouvert et passionnant s'il en est, et un enjeu majeur pour l'avenir de la planète alors que tout le monde ou presque a évidemment besoin d'un véhicule au quotidien.


A la semaine prochaine.

Sas SODDEC
Temis Innovation

18 rue Alain Savary

25000 Besançon

©2019 par SODDEC.